Bien choisir ses graisses, comment mieux consommer ?

Les lipides (graisses) cachés se dissimulent partout !

Sans les éliminer de notre alimentation, il convient d’en avoir conscience pour limiter les dégâts qu’ils peuvent causer… Voici quelques pistes pour bien choisir ses graisses.

 

Les graisses d’origine animale : 

Les aliments d’origine animale (sauf les produits de la mer) tels que les viandes, la charcuterie, les œufs… sont riches en protéines animales, en vitamines et aussi en minéraux. Mais ce n’est pas tout, ils sont aussi riches en lipides, et plus spécifiquement en AGS (acide gras saturé). Ce sont ces AGS qui sont dit « dangereux » car ils favoriseraient les maladies
cardiovasculaires. Il en faut, mais sans trop en abuser !

Je n’ai pas dit de supprimer les apports en lipides non plus !

Les lipides sont très importants pour notre organisme, ils sont nécessaires à son bon fonctionnement, à avoir une belle peau, etc.

Il n’est donc pas question de bannir les lipides, ce ne serait qu’une utilisation temporaire qui favoriserait l’effet yoyo…

Ce qui est important, c’est de choisir des bons lipides, tournez-vous vers des huiles telles que l’huile de colza, l’huile de lin, l’huile d’olive…

 

3 règles à respecter :

1) On évite les produits industriels.

Même si certains peuvent sembler plutôt agréables et pas si néfastes que ça (ils sont forts ces industriels…), tous les produits industriels sont riches en lipides, donc en matières grasses !

Un bon nombre sont aussi riches en glucides simples et avec des protéines de mauvaise qualité… pas top quoi !

Rien de mieux qu’un peu d’huile de coude et de préparer soit même ses repas, avec des produits bruts et sains.

2) On limite le beurre et la crème, on préfère de l’huile.

Tout est dans le titre ! Le beurre et la crème sont riches en matières grasses d’origine animale. Quand c’est possible (oui gardez bien sûr le beurre sur vos tartines du petit déjeuner !),
préférez les huiles végétales qui permettent d’avoir un bon apport et un rapport équilibré entre oméga 3 et oméga 6.

Côté viande, il y a des parties plus riches en lipides (graisses) que d’autres… Petite astuce à retenir : la plupart du temps, ce qui se cuit en peu de temps est moins gras (ce qu’on appelle les
viandes de 1ère et de 2ème catégorie).

Pour bien choisir ses graisses, n’oubliez pas aussi les volailles (sans la peau!) qui sont plus faibles en graisses que la viande rouge !

 

Pour toujours plus de conseils personnalisés, consultez en ligne votre diététicienne-nutritionniste !

Nouveau ! Et si une cure détox #nosugar pouvait vous faire du bien ? Découvrez mon programme Détox de sucre
Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La nutrition n'aura plus de secret pour vous

Recevez gratuitement mes conseils sur l'alimentation : recettes & menus équilibrées, conseils pour trouver et garder la forme, habitudes alimentaires, perte de poids

Bravo ! À vous une alimentation équilibrée

Share This