Mieux manger, c'est facile !

Bien s’alimenter pour rester en bonne santé après 60 ans

repas 60 ans

Après 60 ans, une alimentation équilibrée permet de prévenir certains problèmes de santé liés à l’âge. Car si au fil des années les besoins nutritionnels ne diminuent pas, contrairement aux idées reçues, le métabolisme évolue. Il devient alors nécessaire d’adopter de bonnes habitudes alimentaires afin de rester en bonne santé le plus longtemps possible.

Que faut-il privilégier en vieillissant ? Que faut-il réduire ? Quels sont les bienfaits d’une alimentation équilibrée pour les personnes âgées ? Le point en quelques lignes.

consultation en ligne

Les seniors et le plaisir de manger.

Une diminution progressive de l’odorat et du goût est souvent constatée chez les personnes âgées.

Il en découle un désintérêt pour certains aliments et une perte d’appétit.

La dépendance et la solitude interviennent aussi, renforçant cette attitude face à la nourriture, tout comme les problèmes bucco-dentaires provoquant des douleurs gingivales ou salivaires.

Les risques d’une mauvaise alimentation chez les aînés

La perte du plaisir de manger entraine à plus ou moins long terme des risques pour la santé des seniors. Le risque n°1 : la dénutrition, à l’hôpital, en maison de retraite ou à domicile.

Une diminution des apports alimentaires entraîne inévitablement des carences, une perte de poids et une détérioration générale de la santé.

 

Les règles à privilégier pour une alimentation équilibrée

Les repas doivent être adaptés à chaque sujet âgé tout en suivant quelques règles de base.

  • Maintenir trois repas par jour avec un goûter et/ou une collation, la répartition fractionnée se faisant en fonction de l’appétit de chacun tout au long de la journée.

Intégrer à chaque repas :

  • Des sucres et des graisses : à effort identique, la dépense d’énergie est plus importante chez le sujet âgé que pour les personnes plus jeunes.
  • Des aliments riches en protéines et en calcium : viandes, poissons et œufs permettent de conserver le capital musculaire. Quant aux produits laitiers, ils sont essentiels dans la lutte contre l’ostéoporose et les risques de fractures liés aux chutes des aînés.
  • Des fruits et légumes tous les jours : ils assurent les apports nécessaires en fibres, en vitamines et en sels minéraux.
  • Des féculents sous toutes leurs formes (riz, pâtes, pain…) : ils apportent l’énergie quotidienne nécessaire dont ont besoin les plus de 65 ans.
  • Des boissons : si la sensation de soif diminue au fil des années chez les seniors, il est nécessaire de boire environ 1 à 1,5 litre d’eau par jour. Eau plate ou gazeuse, potage, bouillon, tisane, thé ou café, permettent de maintenir une bonne hydratation et de lutter contre la constipation souvent chronique à un âge avancé.

À noter : quelques épices, aromates et fines herbes réveillent efficacement n’importe quel aliment lorsque le goût et l’odorat s’atténuent chez les personnes vieillissantes.

Les vitamines et les oligo-éléments indispensables

Le sélénium, présent dans les produits laitiers, les viandes, les fruits de mer ou les céréales complètes, combat le stress oxydatif, accélérateur principal du vieillissement.

Les différentes vitamines B, C, E, D jouent des rôles bien spécifiques ; véritables alliées des personnes âgées, elles participent à maintenir une bonne densité osseuse, à entretenir la mémoire ou à lutter contre la fatigue.

Les sources de vitamines étant nombreuses et variées, il convient d’adopter une alimentation diversifiée pour assurer les besoins au quotidien.

vitamines

Certains aliments à réduire chez les seniors pour mieux vieillir

Après 60 ans, si la consommation de certains aliments est à privilégier, d’autres sont à éviter comme :

  • Le sel et le sucre :

Rehausseurs de goût, ils sont nocifs pour la santé s’ils sont consommés en trop grande quantité.

Mieux vaut réduire leur consommation au quotidien, dans l’assiette ou dans les plats préparés et privilégier le « fait maison » afin de contrôler leur apport.

  • L’alcool :

Il est souvent tentant de profiter des bons moments autour de l’apéritif partagé en famille ou entre amis. Or, le vin, la bière et d’autres liqueurs sont souvent très chargés en sucre et en calories sans apport nutritionnel. Il est donc préférable d’en limiter la consommation.

En synthèse, de bonnes habitudes alimentaires et les repas équilibrés sont la clé du mieux vieillir chez les sujets âgés. Un outil de prévention santé efficace.

 

 

Ce article à été rédigé avec la collaboration de www.bonjoursenior.fr.

Vous devriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.